Les travaux de Nouara

Le chantier de Nouara est mis en veilleuse, une bonne partie des entreprises ont pris leurs congés d’été.

Faisons un point rapide des avancements depuis le dernier article de juillet.

Deux zones étaient en activité intense, du gros œuvre : la zone de l’ascenseur, la zone du grand gîte et du logement de fonction. Ailleurs, les électriciens, les plaquistes, les plombiers, menuisiers… avaient avancé au maximum des possibilités les travaux à réaliser.

Sur l’ascenseur, après le coulage du rez-de-chaussée, les maçons ont installé le coffrage de la dalle soutenant le deuxième niveau. Plus facile à dire qu’à faire, pas de dalle préconstruite, pour faire tenir une partie au-dessus du vide, il a fallu fabriquer le coffrage de A à Z avec des planches, des liteaux et des étais. La dalle a été chaînée avec le haut des murs de l’ascenseur grâce à un autre coffrage. Deux semaines pour tout construire, un peu plus d’une heure pour tout couler, de l’artisanat relevant du grand art, du « système D débrouille-toi » devant rester dans les clous de la conformité des bâtiments ERP. Et de la sécurité.

Les images sont plus éloquentes que le discours.

Forêt d'étais soutenant le coffrage de la passerelle menant au premier étage du vieux moulin.
Forêt d’étais soutenant le coffrage de la passerelle menant au premier étage du vieux moulin. Pour débuter, des bastaings de soutien allant de l’ascenseur au mur du moulin. Puis des planches ont été posées perpendiculairement, et d’autres enfin posées par dessus ont formé le fond du coffrage. Au-dessus, incorporés dans le béton de la dalle, du ferraillage pour armer la dalle.
De l'extérieur, installation de la dalle permettant d'accéder au premier étage.
De l’extérieur, installation de la dalle permettant d’accéder au premier étage.
En gros plan, le béton est injecté dans le coffrége grâce à une pompe à béton.
En gros plan, le béton est injecté dans le coffrage grâce à une pompe à béton.
Le béton coulé est ensuite vibré pour éviter les bulles et faire remonter l'eau pour un meilleur séchage.
Le béton coulé est ensuite vibré pour éviter les bulles et faire remonter l’eau pour un meilleur séchage.
Dernière étape, le lissage de la dalle, les pieds dans le béton.
Dernière étape, le lissage de la dalle, les pieds dans le béton.

 

Autre zone de travail en gros œuvre, le grand gîte et l’appartement de fonction. Depuis deux semaines les artisans s’activent à mettre en place les structures porteuses des deux dalles du deuxième étage du bâtiment, comptant aussi le coffrage d’un escalier, le montage du mur de séparation avec l’escalier et l’ascenseur de l’accueil, la mise en place des réservations pour la plomberie, l’électricité, le chauffage, la ventilation… à inclure dans les dalles ou à prévoir dans les murs. Les dalles ont été coulées juste avant le départ, la suite à prévoir étant le chaînage des murs pour que les charpentiers prennent les cotes et construisent la charpente.

De nouveau en images :

Dessous de la dalle avant coulage, poutres béton soutenues par des étais et hourdis bois. Côté grand gîte, nous sommes à l'entrée, bientôt viendront une cuisine, une chambre handicapé, une salle-à-manger.
Dessous de la dalle avant coulage, poutres béton soutenues par des étais et hourdis bois. Côté grand gîte, nous sommes à l’entrée, bientôt viendront une cuisine, une chambre pour handicapé, une salle-à-manger.
La même structure vue du dessus, avec les ferraillages.
La même structure vue du dessus, avec les ferraillages.
Les soutènement de la dalle du deuxième étage, côté logement de fonction. Nous sommes dans une chambre, l'escalier venant du rez-de-chaussée debouche sur le palier, au fond les aryisans et architectes sont entre chambre et salle d'eau.
Les soutènements de la dalle du deuxième étage, côté logement de fonction. Nous sommes dans une chambre, l’escalier venant du rez-de-chaussée débouche sur le palier, au fond les artisans et architectes sont entre chambre et salle d’eau.
Coffrage du dessous de l'escalier du grand gîte menant à l'étage des chambres et du salon. Ce dessous est visible dans l'escalier du logement de fonction.
Coffrage du dessous de l’escalier du grand gîte menant à l’étage des chambres et du salon. Ce dessous est visible dans l’escalier du logement de fonction.

 

 

1 commentaire sur “Les travaux de Nouara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *