Le sentier de l’apprenti papetier

Lors du repérage du sentier en février, vue sur Richard-de-Bas.
Lors du repérage du sentier en février, vue sur Richard-de-Bas.

Nous avions parcouru ensemble le Chemin des papetiers voilà deux étés. Un chemin de randonnée facile qui sillonne entre les moulins de deux vallées papetières et fait découvrir de sympathiques villages. Mais constat a été fait qu’en raison de son âge, le balisage présentait quelques faiblesses et son aspect pédagogique des lacunes et des erreurs. La communauté de communes a donc engagé un travail de réfection, de nettoyage, et de refonte des panneaux explicatifs. Un travail long qui se fait avec les propriétaires des différents moulins. Le nettoyage du ruisseau de Gourre a été effectué cet hiver, supprimant les embâcles nombreux (jusqu’à des amoncellements de troncs obligeant le ruisseau à changer de lit !). La vallée a retrouvé son air guilleret et sa belle clarté. Un deuxième chantier a été entamé et achevé cette semaine par l’association Carton Plein*, en collaboration avec la communauté de communes, le moulin Richard-de-Bas et les bras de quelques volontaires des moulins voisins : la création du Sentier de l’apprenti papetier, à Richard-de-Bas. Un petit sentier qui monte au-dessus des jardins du moulin et d’où l’on découvre le beau paysage, les différents bâtiments du moulin, le bief. Une heure de balade au rythme des enfants pour qui a été créé un jeu, une chasse au trésor avec une carte magique (!) et des indices à découvrir.

La pagode à Richard-de-Bas.
La pagode à Richard-de-Bas.
Fanny, de Carton Plein, en train de ratisser le gravier de la pagode.
Fanny, de Carton Plein, en train de ratisser le gravier de la pagode.

À Richard-de-Bas, près des parkings et de La Combe-Basse, la pagode a été nettoyée et réaménagée, un petit coup de jeune pour découvrir différemment Richard-de-Bas et faire le lien avec les moulins alentour.

Création du cabinet de curiosité qui sera affiché dans la pagode : choix des sujet, préparation des cadres à afficher.
Création du cabinet de curiosités qui sera affiché dans la pagode : choix des sujets, préparation des cadres à afficher.
Atelier collage pour Cécile, de Carton Plein.
Atelier collage pour Cécile, de Carton Plein.

Les quelques jours ont donc consisté à trouver les sujets pour le cabinet de curiosités de la pagode, les mettre sous cadres et les installer pendant que d’autres personnes coupaient les poteaux, les plantaient, aménageaient les installations du jeu, balisaient le sentier… Par un soleil de plomb, le maniement de la barre à mine et de la masse laisse des traces, ampoules et coups de soleil… Heureusement, tout ce remue-ménage dans une superbe ambiance !

Test en grandeur nature du jeu par deux classes de CP d'Ambert.
Test en grandeur nature du jeu par deux classes de CP d’Ambert. Photo Carton Plein.
La carte au trésor du jeu, en partie remplie.
La carte au trésor du jeu, la carte magique, remplie par un groupe d’enfants. Photo carton Plein.

Le sentier a été inauguré le samedi 22 juin, une quarantaine de personnes l’ont parcouru et ont cherché indices et trésors avec les nombreux enfants présents. Quelques petites heures de joie dans un lieu superbe !

L'invitation à l'inauguration.
L’invitation de la cocom à l’inauguration : « Le sentier du moulin, jouer à l’apprenti papetier ! C’est l’occasion de faire un bout de chemin dans l’univers des moulins à papier, un parcours sensoriel au fil de l’eau, cette force motrice qui a modelé la vallée et ses activités artisanales et industrielles. Une équipe pluridisciplinaire de l’association Carton Plein, dont Roxane Philippon, designer, se mobilise pour animer ce nouveau sentier d’une heure autour du moulin Richard-de-Bas (résidence sur place toute la semaine). (…) »
Lors de l'inauguration.
Lors de l’inauguration. Photo Carton Plein.

* Carton Plein est une association d’intérêt général, de conception et d’activation des espaces publics pour construire des territoires vivants, durables et solidaires. Basée à Job, elle est récemment intervenue sur la gare de Vertolaye et travaille sur le bourg de Job. Équipe pluridisciplinaire dont les membres changent en fonction des compétences requises. À Richard-de-Bas ont planché Fanny Herbert (membre fondateur et sociologue), Roxane Philippon (designer), et Cécile Nast (développement local).
FB : https://www.facebook.com/Carton-Plein-1217878804890491/
Site Internet : http://carton-plein.org/index.php/le-laboratoire-rural-job/

6 thoughts on “Le sentier de l’apprenti papetier

  1. Bonjour,
    très bonne initiative, Carton plein, peut donner du dynamisme, d’autres idées …
    Et qui sait, maintenant, le Moulin Richard de Bas va pouvoir encore plus accueillir d’expositions à la Combe Basse (avec des articles à mettre à la vente) et encore plus faire vivre cette salle (ce bâtiment avait accueilli les siècles précédents les ancêtres de Valéry GISCARD d’ESTAING : la famille SAUVADE) !!!
    Et le Moulin Richard de Bas va-t-il prochainement proposer une exposition sur les réalisations de Jean DELLUEGUE (… oups … j’écris sur le site de la FONDATION OMERIN, et, non, sur celui du MOULIN RICHARD de BAS … oups, je ne m’adresse pas à la « bonne personne » !!!) ???

    1. Bonjour Claude, et non, je ne suis pas au courant de la programmation de Richard-de-Bas (j’aurais pu dire dans leurs petits papiers, mais c’était trop facile), adressez-vous à eux… et faites suivre l’info !

  2. Très belle initiative!
    Ou peut-on se procurer une carte au trésor pour faire la rando avec des enfants ?
    Je suis de Job et je ne connaissais pas l’association Carton plein. Bravo
    Madeleine Pouvesle

    1. Bonjour Madeleine, vous pourrez trouver la carte au moulin Richard-de-Bas, à la boutique, et si je ne dit pas de bêtise, à l’office de tourisme pendant l’été. Belle balade !

  3. Je suis Philippe BUREAU. J’ai 71 ans et j’ai fréquenté le site de Nouara lors de colonies de vacance alors que j’avais environ 10 ans. Lorsque j’ai vu les photos de la façade avec en premier plan ce qui à l’époque était le réfectoire j’étais très ému. Il se trouve que je vais être en cure à Royat du 3 au 24 Août 2019 et que je souhaite me rendre sur place pour visiter le site et pouvoir parler éventuellement avec une personne qui connait bien l’histoire du moulin. Est ce qu’il reste des traces en archives ?
    Je vous laisse mon téléphone 07 89 85 97 97

    1. Bonjour,
      Je comprends votre émotion.
      Pour ce qui est de la visite, ça ne sera pas possible, le site est en travaux et interdit au public comme je l’ai dit à plusieurs reprises. Vous pourrez l’apercevoir d’en haut, sur le chemin des papetiers, derrière le château. Pénétrer dans l’enceinte alors que les ouvriers travaillent serait dangereux et pour vous et pour eux.
      Aucune visite donc n’est assurée en raison de la dangerosité des lieux. Je serai de toute façon absente (période de congés), lors de votre venue.
      Quant aux archives, celles qui concernent la colonie ont été récupérées par l’association L’Arche. Celles qui concernent le moulin sont soit à la Fondation soit aux archives départementales (en travaux elles aussi actuellement), et j’essaie de vous en faire profiter au maximum au travers du blog.

Répondre à Isabelle Audinet Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *