Reprise « en douceur »

Enfin, tout est relatif vu le temps qu’il fait depuis lundi : froid, pluie et quelques flocons… La reprise en douceur est plutôt pour moi, un peu en manque d’inspiration et en recherche à partir d’archives…

Bref, je vais commencer par vous souhaiter à toutes et à tous une belle année 2019, et vous remercier de suivre ce blog au fil des semaines.

La façade du vieux moulin, le 7 janvier 2019. Une agitation règne dans la cour, avec comme activité le rangement. Les charpentiers ont installé avant les fêtes les échafaudages qui entourent le futur auditorium, on en aperçoit un au fond. Ils débarrassent maintenant le surplus de matériel. De leur côté, les maçons feront de même une fois la place plus libre.
La façade du vieux moulin, le 7 janvier 2019. Une agitation règne dans la cour, avec comme activité le rangement. Les charpentiers ont installé avant les fêtes les échafaudages qui entourent le futur auditorium, on en aperçoit un au fond. Ils débarrassent maintenant le surplus de matériel. De leur côté, les maçons feront de même une fois la place plus libre…

Janvier 2018, nous venions juste d’obtenir le permis de construire et nous étions tout à notre excitation de débuter le chantier. Un an plus tard, comme je vous l’ai présenté, les travaux ont bien avancé.

La dernière réunion de chantier, lundi passé, le premier de l’année, a permis de constater les nouveaux changements. Les charpentiers ont bien investi la place, les échafaudages ont bien été installés devant l’auditorium comme prévu, et la construction de l’ossature bois et de la charpente a commencé avec la mise en place, en cours, des supports.

Les supports de l'ossature bois en cours d'installation sur le haut des murs de l'auditorium.
Les supports de l’ossature bois en cours d’installation sur le haut des murs de l’auditorium.
La vue permet de bien saisir la taille des échafaudages. Sur les pignons Est, les supports de charpente sont en cours d'installation. la charpente ne pourra pas être posée sur ce bloc Est avant la mise en place de la centrale de traitement d'air qui ne rentrera que par la voie des airs, grâce à la grue.
La vue permet de bien saisir la taille des échafaudages. Sur les pignons Est, les supports de charpente sont en cours d’installation. La charpente ne pourra pas être posée sur ce bloc Est avant la mise en place de la centrale de traitement d’air qui ne rentrera que par la voie des airs, grâce à la grue.

Pendant ce temps-là, les maçons poursuivent le rangement avant d’attaquer ailleurs. Ils ont aussi posés les nouveaux lindages, dont la couleur n’est pas définitive puisqu’elle s’acquerra au fil du temps, de la pluie, du vent…

Les nouveaux lindages posés avant les congés de fin d'année. Ils ont été fabriqués sur mesure par un menuisier d'Ambert, et teintés par ses soins.
Les nouveaux lindages posés avant les congés de fin d’année. Ils ont été fabriqués sur mesure par un menuisier d’Ambert, et teintés par ses soins.
La salle de réception, une fois décoffrée. La poutre à gauche va être positionnée à son emplacement final, en haut contre les poteaux, attention manœuvre délicate vue la fragilité de l'objet.
La salle de réception, une fois décoffrée. La poutre à gauche attend d’être positionnée à son emplacement final, en haut contre les poteaux, attention manœuvre délicate vue la fragilité de l’objet. Le mercredi 09 janvier, l’opération a été réalisée avec succès !

À part ça, j’ai trouvé les restes d’un très bel insecte, vert vif avec des petites tâches blanches sur les élytres (c’est un coléoptère), une cicindèle des champs. Vu son état, je ne vous livre pas sa photo, mais un lien vers un article qui parle d’elle : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/insectes-cicindele-insecte-plus-rapide-court-trop-vite-bien-voir-55976

Voilà, reprise légère, mais je ferai mieux la prochaine fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *