Comme un air de fin d’année…

Vue générale le 17 décembre 2018. Les maçons viennent d'achever les gros de la maçonnerie, les pignons s'élèvent de nouveau en attendant la charpente.
Vue générale le 17 décembre 2018. Les maçons viennent d’achever les gros de la maçonnerie pour le vieux moulin et l’auditorium, les pignons s’élèvent à nouveau en attendant la charpente.

Nous voici à quelques jours de la pause de fin d’année, les maçons achèvent le décoffrage des pignons et dalle, le nettoyage des différents plateaux, et le rangement de la cour pour laisser la place aux charpentiers à la rentrée, voire déjà cette fin de semaine avec la mise en place de leurs échafaudages.

Décoffrage de la dalle supérieure, les étais sont ôtés un à un...
Décoffrage de la dalle supérieure, les étais sont ôtés un à un…
... et stockés dans l'auditorium au pied du mur de refend dont le pignon est fraîchement décoffré.
… et stockés dans l’auditorium au pied du mur de refend dont le pignon est fraîchement décoffré.

À venir donc, le changement des lindages, ces cadres de fenêtres en bois de la façade sud par les maçons ; ils sont en cours de fabrication et sont livrés au fur et à mesure. Les menuiseries extérieures seront alors fabriquées et posées une fois les nouveaux lindages installés.

Les centrales de traitement d’air devraient être livrées en janvier aussi, pour être montées grâce à la grue jusqu’au troisième niveau de la partie Est, entre les deux pignons, avant que le toit ne soit construit.

Les charpentiers quant à eux vont s’attaquer à la boîte complexe de l’auditorium, la charpente tout d’abord, mêlant le bois au métal, puis les murs en ossature, puis les gradins, puis… Bref, nous n’y sommes pas encore.

Un auditorium pour accueillir spectacles, conférences, artistes en résidence, stages, séminaires...
L’auditorium et sa charpente complexe.

Et les maçons me direz-vous ? Et bien ils ne vont pas nous quitter si vite, ils vont recommencer à démolir, puis à reconstruire un autre bâtiment de Nouara. L’ancienne meunerie, la grange… ? Surprise.

D’ici-là, nous aurons droit aux fêtes, avec ou sans agapes, et à quelques jours de vacances. Une petite pause aussi pour moi au cours de laquelle je vous convie, si vous le désirez, à retourner piocher dans les 140 articles publiés (celui-ci compris).

À l’année prochaine, et d’ici-là, je souhaite à toutes
et à tous de belles fêtes de fin d’année !

Façade de Nouara vue du rocher supportant le château. Les reconstructions du vieux moulin commencent à se voir, la dalle en surplomb et le haut des pignons.
Façade de Nouara vue du rocher supportant le château. Les reconstructions du vieux moulin commencent à se voir, la dalle en surplomb encore étayée et le haut des pignons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *