A sept mètres du sol

À sept mètres du sol, l’effet est saisissant, même avec les garde-corps. Et en bout de piste, avec le panorama, il est carrément vertigineux. Ce dernier niveau, cette fameuse dalle annoncée depuis des semaines de préparation, a été coulée la semaine dernière, juste avant décembre. Et avec elle les deux pignons à l’est de l’auditorium.

La dalle des chambres, fraîchement coulée. La construction va maintenant se poursuivre par une ossature bois pour les murs du dernier étage, puis par la charpente encore au-dessus. Les plaques de métal posées au sol sont les banches qui seront utilisées pour monter le pignon de refend entre le vieux moulin et l'auditorium.
La dalle des chambres, fraîchement coulée. La construction va maintenant se poursuivre par une ossature bois pour les murs du dernier étage, puis par la charpente encore au-dessus. Les plaques de métal posées au sol sont les banches qui seront utilisées pour monter le pignon de refend entre le vieux moulin et l’auditorium.

Ça commence à prendre vraiment forme, à ne plus être qu’un pauvre bâtiment éventré. Encore le pignon du mur de refend à couler, avant les congés de fin d’année, et les maçons céderont la place aux charpentiers pour aller s’occuper de la meunerie et de la ferme.

Les pignons Est de l'auditorium.
Les pignons Est de l’auditorium.
Le mur de refend entièrement repris. Reste à couler maintenant le pignon, le montage des banches est en cours.
Le mur de refend entièrement repris. Reste à couler maintenant le pignon, le montage des banches est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *