Forêt d’étais

Le sol des loggias a été coulé, comme nous l'avons vu lors du dernier article sur le chantier. Nous les voyons ici du dessous, il s'agit de la large bande surplombant le mur.
Le sol des loggias a été coulé, comme nous l’avons vu lors du dernier article sur le chantier. Nous les voyons ici du dessous, il s’agit de la large bande surplombant le mur.

Petit article aujourd’hui pour une belle avancée.

Après de longues préparations, après avoir coulé les loggias, mis en place le coffrage du surplomb du deuxième étage (et ce ne fut pas une mince affaire), les maçons ont posé les poutrelles et les hourdis en bois qui soutiendront la dalle des chambres. Ils sont en train de poser les armatures qui renforceront la dalle. Le tout soutenu par des quantités impressionnantes d’étais qui resteront jusqu’à ce que la dalle, qui sera coulée dans une semaine, soit entièrement sèche. Jusqu’à l’année prochaine ?

Le coffrage du surplomb vu par en-dessous. En cours de montage.
Le coffrage du surplomb vu par en-dessous. En cours de montage.
Le coffrage du surplomb vu par en-dessous, partie la moins large.
Le coffrage du surplomb vu par en-dessous, partie la moins large.

 

 

Le dispositif soutenant le coffrage du surplomb.
Le dispositif soutenant le coffrage du surplomb.
La salle de réception depuis l'ouverture ouest. A gauche la grande poutre emmaillotée, à droite la façade sur cour, devant les étais, soutenant les poutrelles et les hourdis bois.
La salle de réception depuis l’ouverture ouest. A gauche la grande poutre emmaillotée, à droite la façade sur cour, devant les étais, soutenant les poutrelles et les hourdis bois.
La salle de réception, vue depuis l'angle sud-ouest. On distingue bien au travers des étais la grande poutre. Derrière elle apparaissent le haut d'ouvertures (réservées dans la surélévation des murs) qui vont être pratiquées dans le mur et qui permettront de rejoindre la passerelle.
La salle de réception, vue depuis l’angle sud-ouest. On distingue bien la grande poutre au travers des étais . Derrière elle apparaissent le haut d’ouvertures (réservées dans la surélévation des murs) qui vont être pratiquées dans le mur et qui permettront de rejoindre la passerelle.

 

La salle de réception, vue vers l'ouverture ouest et la vallée d'Ambert.
La salle de réception, vue vers l’ouverture ouest et la vallée d’Ambert. A gauche la façade sur cour, à droite la grande poutre dans sa protection qui brille sous la lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *