Lindage

Courant dans la région où la pierre ne se taille pas toujours facilement, le lindage est l’encadrement en bois des fenêtres et des portes. Les « poteaux » font à peu près 15 centimètres de côté, sont emboîtés par tenons et mortaises et chevillés les uns aux autres.

Encadrement de fenêtre en bois situé dans la meunerie. La fenêtre est maintenant bouchée, elle servait avant la construction de l'atelier appuyé sur la façade.
Encadrement de fenêtre en bois situé dans la meunerie. La fenêtre est maintenant bouchée, elle servait avant la construction de l’atelier appuyé sur la façade.

On rencontre les lindages dans le bassin d’Ambert, sur les pentes est du Livradois et sur le Forez. Quant au nom même, lindage, il est d’usage très local, pas sûr qu’on le comprenne de l’autre côté de la montagne, et certainement pas dans le Sancy.

À Nouara, les lindages sont utilisés dans tous les bâtiments :

au moulin des Vernières pour tous les encadrements, avec même une certaine fantaisie puisque l’un des linteaux est légèrement cintré ;

Façade ouest du moulin des Vernières où les quatre fenêtres et la porte présentent des lindages. Celui de la fenêtre en bas à droite a un linteau légèrement cintré.
Façade ouest du moulin des Vernières où les quatre fenêtres et la porte présentent des lindages. Celui de la fenêtre en bas à droite a un linteau légèrement cintré.

dans la ferme, sur les deux façades, surmontés d’un arc de décharge en brique. À moins qu’il ne s’agisse de décoration ;

Façade ouest de la ferme. Les ouvertures du rez-de-chaussée et du premier étage sont surmontées d'un arc de décharge en brique cuite. Le linteau des lindages épouse la courbure ainsi créee. D'autres baies de la granges sont encadrées de pierre comme celle visible à gauche.
Façade ouest de la ferme. Les ouvertures du rez-de-chaussée et du premier étage sont surmontées d’un arc de décharge en brique cuite. Le linteau des lindages épouse la courbure ainsi créée. D’autres baies de la granges sont encadrées de pierre comme celle visible à gauche.
Façade est de la ferme, même schéma que la façade ouest.
Façade est de la ferme, même schéma que la façade ouest.

à la meunerie où les deux façades arborent elles aussi des lindages ;

Façade ouest de la meunerie. Trois des baies au moins et la porte sont encadrées de bois. La porte cintrée que l'on aperçoit à gauche est en revanche encadrée de pierre.
Façade ouest de la meunerie. Trois des baies au moins et la porte sont encadrées de bois. La porte cintrée que l’on aperçoit à gauche est en revanche encadrée de pierre (deux granits différents).

et enfin sur la façade sud du vieux moulin où se mêlent les vrais et faux lindages plaqués.

La façade sud du vieux moulin est percée de multiples baies encadrées de bois. Attention cependant, celles du bas à gauche sont entourée de béton plaqué de bois (ouvertes par la colonie).
La façade sud du vieux moulin est percée de multiples baies encadrées de bois. Attention cependant, celles du bas à gauche sont entourée de béton plaqué de bois (ouvertes par la colonie).

L’importance des lindages n’empêchent néanmoins pas l’utilisation d’encadrement en pierre, notamment autour des petites fenêtres des cuves au rez-de-chaussée, en bas à droite sur la photo (attention, l’une des portes est récente, et son encadrement aussi).

Détail de la façade sud et de trois lindages.
Détail de la façade sud et de trois lindages.

6 thoughts on “Lindage

  1. mais, c’est comme un bassoir … qui doit être un mot local ; c’est un appui de fenêtre … mais, il faut « tâcher moyen » (ah, zut, j’ai utilisé une autre expression locale) de conserver nos mots locaux !!!

    1. Je dois être plus Auvergnat encore que je le pensais car j’utilise « naturellement » le mot bassoir(e). Mon moteur de recherche le relie automatiquement au mot appui mais derrière, plus d’allusion autre que régionale au mot bas soir lui-même.

      1. Bonjour, je suis encore étonnée de vos remerciements et réactions, je ne pensais pas que ce petit article sans prétention pourrait autant intéresser. Et comme nous sommes entre-nous, je n’avais pas d’idée la veille au soir de ce que je publierais le lendemain… Même combat pour mercredi prochain avec mes méninges, « mais que vais-je bien pouvoir écrire et surtout raconter ? » !

  2. Merci d’avoir mis un nom sur ces huisseries si particulières du pays d’Ambert. Instinctivement, je pensais qu’elles étaient un élément logique des constructions en pisé et que leur utilisation dans les constructions en pierre n’en était que le prolongement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *