Pas si lentement, et sûrement

Il faudrait toujours remettre le nez dans ses anciens ouvrages pour constater les progrès réalisés. C’est ainsi que j’ai relu le dernier article sur les travaux du moulin et que je me suis aperçue que le travail fastidieux des maçons était franchement visible. Bien sûr, rien de spectaculaire comme au début où la charpente disparaissait en quelques jours. Mais des petits pas qui appellent une évidence : ça avance.

Voici donc quelques nouveautés : des petits logements près l’auditorium qui ont reçu une dalle au-dessus, en attendant cette fois les pignons, des murs rehaussés au-dessus du chaînage, des poutres  qui recevront les poutrelles et hourdis de la dalle supérieure fraîchement coulées, le sol des loggias des chambres, en léger débord sur la façade, lui aussi coulé de lundi dernier. L’accès à l’office de la salle de réception depuis la galerie a été ouvert, et le mur nord bordant l’ensemble des moulins sur lequel s’appuie le vieux moulin a commencé à être démonté pour laisser la place à la galerie menant à l’ascenseur.

Tout ça dit en fait ne dit rien, laissons la place aux photos.

De façade, le coffrage des loggias en léger débord, qui sert en même temps de garde-corps.
En façade, le coffrage des loggias en léger débord, et au-dessus garde-corps. En-dessous, les deux lignes des chaînages ancien (foncé) et récent (clair).
Les poutres soutenant la dalle supérieure du vieux moulin en cours de réalisation : l'armature et coffrage inférieur. Mardi 30 octobre, sous la neige.
Les poutres soutenant la dalle supérieure du vieux moulin en cours de réalisation : l’armature et coffrage. Lundi 29 octobre, sous la neige.
Les poutres soutenant la dalle supérieure du vieux moulin en train d'être coulées
Les mêmes poutres en train d’être coulées, lundi dernier. Le haut des poutres sera noyé dans la dalle.
Vu du dessus, le vieux moulin se couvre de plusieurs poutres qui soutiendront poutrelles, hourdis et dalle. A gauche, la dalle des loggias.
Vu du dessus, des poutres lancées entre les murs du vieux moulin soutiendront poutrelles, hourdis et dalle. A gauche, la dalle des loggias.
la dalle des loggias en cours de coulage : lissage au fur et à mesure.
la dalle des loggias en cours de coulage : lissage au fur et à mesure.
Fin de coulage de la dalle des loggias.
Fin de coulage de la dalle des loggias.
A défaut de vue aérienne, le talus voisin permet une vision générale du chantier. A droite, le massif des loges et studios pour artistes surmonté d'une dalle. Au milieu l'auditorium qui attend la structure en ossature bois puis la charpente, au fond, les poutres et les loggias en cours de coulage.
A défaut de vue aérienne, le talus voisin permet une vision générale du chantier. A droite, le massif des loges et studios pour artistes surmonté d’une dalle. Au milieu l’auditorium qui attend la structure en ossature bois puis la charpente, au fond, les poutres et les loggias en cours de coulage.
De face, le massif des loges et des logements pour artistes. Mardi 30 octobre, sous la neige. En attendant les pignons, d'où la présence des échafaudages.
De face, le massif des loges et des logements pour artistes. Lundi 29 octobre, sous la neige. En attendant les pignons, d’où la présence des échafaudages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *