Cuivré et Procris

Retour aux papillons communs et discrets, petite série entamée avec la Phalène picotée et la Sylvaine. Aujourd’hui le Cuivré commun et le Procris, deux petits papillons marron et orangé.

Le Cuivré commun, aussi dénommé Bronzé, est visible de février à novembre, petit papillon (25 mm d’envergure) orange vif très actif, de la famille des Lycènes. Mâles et femelles sont identiques. Leurs ailes ouvertes antérieures sont de couleur orange présentant des tâches marron-noir et bordées d’une bande marron-noir. Les ailes postérieures ouvertes sont à l’inverse, marron-noir bordées d’orange et de tâches brunes. Fermées, les ailes antérieures sont identiques avec une bordure plus claire, et les ailes postérieures sont gris-marron pâle, avec des tâches plus légères. Ils volettent dans les prairies et friches où ils butinent les fleurs et pondent sur les oseilles sauvages (aussi appelés Rumex) dont raffolent leurs chenilles. Deux à trois générations naissent par an, et c’est la chenille de la dernière génération qui hiverne.

Un cuivré commun en train de butiner, ailes légèrement entrouvertes.
Un cuivré commun en train de butiner, ailes légèrement entrouvertes, en juillet 2016.
Le même individu. On entrevoit le dessus de ses ailes.
Le même individu. On entrevoit le dessus de ses ailes.
Cuivré commun, les ailes ouvertes.  Svdmolen, GNU Free Documentation License
Cuivré commun, les ailes ouvertes.
Svdmolen, GNU Free Documentation License

Le Procris commun est un petit papillon encore (22 à 33 mm), très discret mais présent partout de mars à fin octobre, dont mâles et femelles sont aussi identiques. Il ne nous laisse découvrir que rarement ses ailes ouvertes fauves bordées de brun, mais on le connaît bien plus sûrement les ailes repliées en train de butiner dans les jardins ou les prairies. L’aile antérieure est fauve avec à sa pointe un ocelle noir cerclé d’une couleur plus claire, au milieu duquel un point blanc attire l’œil. L’aile postérieure est grise et marron avec une bande blanchâtre en zig-zag entre les deux zones. Les deux ailes sont frangées d’une bandes gris-marron. Le Procris pourrait être confondu avec l’Amaryllis et le Myrtil, proches d’aspect surtout les ailes fermées, mais le Myrtil fait 50-55 mm d’envergure, et l’Amaryllis 35 à 45 mm. Ce dernier porte quant à lui deux bandes marron sur ses ailes antérieures, et l’ocelle est différent puisqu’il porte deux points blancs.

Comme pour le Cuivré commun, deux à trois générations d’adultes peuvent se succéder sur la période, et là aussi c’est la chenille née de la dernière génération qui hiverne en terre.

Un Procris butinant sur une fleur de menthe.
Un Procris butinant sur une fleur de menthe.

 

Sources : 
http://www.photospapillons.com
http://www.lepinet.fr
Muséum d’Histoire naturelle, Noé conservation : Observatoire agricole de la biodiversite, Protocole Papillons Comment reconnaître les papillons ? Guide d’identification des papillons à destination des observateurs. 2012 :
http://observatoire-agricole-biodiversite.fr/sites/gabarit-demo.mnhn.fr/files/upload/attached/guide-papillons-oab.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *