Hôtes pour un jour, ou plus

Poursuivons notre visite du moulin de Nouara une fois réhabilité en restant dans la thématique hébergement. Après les gîtes, les chambres. Cinq chambres, entre l’hôtel et la chambre d’hôte, en fait un fonctionnement de chambre d’hôtes sans pouvoir en obtenir le statut puisque la personne habitant sur place et effectuant l’accueil ne sera pas le propriétaire.

La loggia sera fermée par un volet reprenant les volets de l'ancien séchoir à papier de Nouara. *
La loggia sera fermée par un volet reprenant les volets de l’ancien séchoir à papier de Nouara. *

Ces cinq chambres seront situées dans le vieux moulin, au deuxième étage, celui des anciens séchoirs. Elles seront toutes différentes par l’agencement et par leur décoration, feront entre 21 et 23 m² hors sanitaires, elles seront équipées de lits jumeaux (matelas de type hôtelier 3 ou 4*).
Chacune possédera en plus une loggia d’environ 5 m², équipée de fauteuils pour le repos, et fermée par des volets bois semblables à ceux de l’architecture papetière de ce moulin (les volets qui sont actuellement sur l’édifice ne sont déjà que des copies des séchoirs d’origine). L’objectif est de conserver l’aspect de la façade tout en apportant à l’intérieur des jeux de lumières et de clairs obscurs en été lorsqu’ils seront fermés. Des rideaux occultants apporteront l’obscurité totale aux chambres.
Deux de ces chambres seront jointes par une porte et formeront une chambre familiale. Une autre chambre sera équipée pour les personnes à mobilité réduite.

Pour la décoration, il est prévu de réutiliser au maximum les bois anciens provenant des séchoirs et déjà récupérés par la colonie (poteaux, planches), ainsi que des objets achetés avec le moulin. L’orientation générale sera de jouer avec les couleurs et les matières.

Les parties bois seront au maximum d'anciens éléments des séchoirs, d'anciennes portes de placards...
Les parties bois seront au maximum d’anciens éléments des séchoirs, d’anciennes portes de placards…*

Pour leur confort, les hôtes pourront accéder à divers salons, un salon-bibliothèque avec poêle à bois pour les soirées un peu fraîches, un salon s’ouvrant sur la vallée, au même étage que les chambres, pour prendre le petit déjeuner ou d’autres repas. Et pour le reste de la journée s’il fait beau, la cour équipée de sièges et de tables pour se reposer, le jardin pour se balader.

Les petits déjeuners seront donc servis dans le salon du deuxième étage, et aux autres heures, machine à café, micro-ondes… permettront aux résidents d’être autonomes s’ils ne veulent pas aller à Ambert pour déjeuner ou dîner. Pas de restaurant en effet à Nouara, ce qui impliquerait un fonctionnement beaucoup plus lourd et des contraintes encore plus fortes en matière de réhabilitation des bâtiments. Et de la sorte, Nouara ne sera pas en concurrence directe avec les hôtels-restaurants du centre-ville. Libre aux hôtes de choisir le fonctionnement de leur lieu d’accueil.

Le salon des petits déjeuners, avec vue sur la vallée. Un office permettra à l'hôte accueillant de préparer les petits déjeuner, collations d'accueil... Le reste de la journée, les résidents auront à disposition cafetière, bouilloire, micro-ondes...
Le salon des petits déjeuners, avec vue sur la vallée. Un office permettra à l’hôte accueillant de préparer les petits déjeuners et collations d’accueil… Le reste de la journée, les résidents auront à disposition cafetière, bouilloire, micro-ondes…*

Petite précision supplémentaire, les diverses locations de Nouara (hébergements et salles que nous verrons plus tard), doivent permettre de financer le fonctionnement de l’établissement et des activités non couvertes totalement par la participation des visiteurs (si participation il y a), telles que des résidences d’artistes, des spectacles, des interventions de prestataires pour des animations nature, culturelles…

* Attention, couleurs, mobiliers et décoration non-contractuels. Nous ne faisons que débuter les travaux…

2 thoughts on “Hôtes pour un jour, ou plus

  1. Quels changements par rapport à ce que j’ai connu dans les années 70.
    Quelle merveilleuse idée de donner une nouvelle vie à ce moulin.
    Et… très bien vos blogs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *