Et les préparatifs continuent

La cour intérieure.
La cour intérieure.

Voilà un mois que la mise en place du chantier a commencé, deux mois que le permis a été obtenu, la date d’ouverture des travaux approche ! Que s’est-il passé depuis tout ce temps ? En fait, l’évolution semble anodine après le bouleversement du départ. Là, on affine : aménagement de l’espace de réunion (qui demande pas mal de travail pour boucher les trous du plancher, les carreaux absents aux fenêtres…) où les plans ont été accrochés aux murs (au moins 10 mètres linéaires de plans, et tout n’est pas là !), plus tout ce qu’il faut comme tables, sièges, cafetière, frigo, etc., pour avoir un semblant de « confort ».

La salle de réunion, et les plans alignés aux murs.
La salle de réunion, et les plans alignés aux murs.

Les intempéries ont retardé l’installation de la grue, et en attendant de pouvoir travailler au dehors, les ouvriers ont étayé les charpentes, la grosse poutre de 25 mètres aussi pour sortir les poteaux de bois qui soutenaient ces différentes parties, et qui vont être réutilisés dans la déco de reconstruction.

Marquage des poteaux à récupérer.
Marquage des poteaux à récupérer. (La tâche, c’est une fuite du toit, un étage au-dessus !)
Future salle de réception avec sa grande poutre de 25 mètres, ici étayée pour pouvoir ôter les poteaux récupérés.
Future salle de réception avec sa grande poutre de 25 mètres, ici étayée pour pouvoir ôter les poteaux récupérés.
Étayage de la charpente pour sortir les poteaux la soutenant jusqu'alors. (Logiquement, elle aurait dû se soutenir toute seule, mais ça n'était plus le cas depuis longtemps, elle s'est effondrée.)
Étayage de la charpente pour sortir les poteaux la soutenant jusqu’alors. (Logiquement, elle aurait dû se soutenir toute seule, mais ça n’était plus le cas depuis longtemps, elle s’est effondrée.)

La porte ancienne va être déposée par l’entreprise en charge de la menuiserie bois intérieure, l’électricien a posé les coffrets électricité, amené le courant dans la salle de réunion.

Voilà pour le terrain. En off, les entreprises continuent l’analyse des plans et travaillent avec les architectes et les bureaux d’études bois et béton pour la réalisation des plans EXE(cution), c’est-à-dire extrêmement détaillés, à l’échelle idoine pour que les prestataires sachent exactement ce qu’ils ont à réaliser et comment.

L’entreprise qui va restaurer les meules à grains et les mécanismes est venue pour préciser la méthode de travail et se coordonner avec l’entreprise gros oeuvre et les architectes. Une exploration des structures un peu poussée et encore une mauvaise surprise à la clé, les meules tiennent depuis fort longtemps grâce à la chance sans doute : les poutres qui les soutiennent sont pourries, percées par les vrillettes et rongées par la mérule qui sévit depuis de nombreuses années dans le mur et les poutres de leur beffroi. Obligation de remplacer les poutres porteuses et de déposer les meules, ce qui n’était pas prévu à l’origine… D’autres bonnes surprises de ce genre nous attendent encore, pas trop j’espère.

Exploration des poutres soutenant les meules.
Exploration des poutres soutenant les meules.
Les creux de piles ont été descendus sur la plateforme du bas et éviteront aux visiteurs tête en l'air de faire un plongeon dans le ruisseau avec leur véhicule !
Les creux de piles ont été descendus sur la plateforme du bas et éviteront aux visiteurs tête en l’air de faire un plongeon dans le ruisseau avec leur véhicule !
Garage à engins.
Garage à engins.

Aux dernières nouvelles, la grue devrait arriver demain (22 février), avec un retard de trois semaines à cause de la neige et du gel. Les démolitions lourdes pourront alors attaquer, même si la période n’est vraiment pas la meilleure…

2 thoughts on “Et les préparatifs continuent

  1. Salut à vous deux,
    Je vois que l’on est rentré dans le vif du sujet et que les actions d’envergures qui vont être menés vont permettre de consolider ou de sauvegarder une partie de l’édifice qui en avait bien besoin. C’est sur la tache n’est pas simple mais enfin la transformation commence à se faire sentir dans ce lieu ou vibre encore les tréfonds du passé.L’âme de ce lieu est encore bien vivante malgré cette détérioration qui c’est opéré tout au long du temps. C’est une aubaine qu’un bienfaiteur d’une autre nature puisse permettre de donner une nouvelle vie à ce lieu. Chaque étape est importante avec surement son lot de surprises mais le chemin tracé continue à mettre en évidence l’intérêt de ce projet dans ce lieu magique. C’est sur ce n’est pas avec de la poésie que l’on va faire face à toutes les difficultés qu’engendre ce type de travaux mais cela réconforte un peu….

    1. Bonjour Nourredine, merci pour ton soutien. Nous n’avons pas le même passé que toi avec cette vénérable maison, mais tu sais combien nous sommes attachés les uns et les autres à ce qu’elle continue à faire rêver dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *