Début des opérations

Tout à commencé par ce message un matin de janvier sur la boîte mail : « Bonjour, l’entreprise de démolition / gros œuvre commence ce matin à préparer le chantier. Réalisation des accès chantier, clôtures et plateformes pour l’accueil des grues. Nous serons sur place à 9 heures pour faire le point avec l’entreprise. Si vous êtes disponibles et que vous souhaitez vous joindre à nous, faites-nous signe. (Je vous accorde que je vous préviens un peu tard…) »

Bien sûr que nous étions disponibles et que nous avions envie de venir ! Surtout ne pas rater ça !

(Petit point avant d’aller plus loin, c’est l’entreprise qui est en charge du lot démolition / gros œuvre qui est aussi en charge de la mise en place du chantier, de la location de la grue, et de pas mal d’autres choses…)

Pour rappel, le site à l'origine. Rien n'est commencé, le camion vient d'amener la pelleteuse.
Pour rappel, le site à l’origine. Rien n’est commencé, le camion vient d’amener la pelleteuse.

Un mois après avoir obtenu le permis de construire, les travaux de terrassements ont donc commencé à Nouara. Pas les travaux en eux-mêmes, non, mais les préliminaires pour que les personnes qui travailleront sur le site apprécient les lieux…!

Il faut penser à tout : une place non boueuse pour que les engins puissent tourner aisément (et sans mettre de boue sur la route lors de leur sortie), pour que l’on puisse aussi stocker du matériel et des matériaux, des cabanes de chantier pour les réunions, la prise des repas, les douches et les toilettes. C’est aussi poser l’électricité de chantier (l’électricité est coupée à l’heure actuelle), installer l’eau, et préparer l’emplacement de la grue, mettre en place les grilles pour sécuriser le chantier. Tout en évitant le frêne en bas et la meule de la cour en haut, que l’on veut conserver tous les deux, et en protégeant le ruisseau.

Un véritable ballet est donc à l’œuvre à Nouara, une répétition pour une pièce qui devrait durer trois ans.

A ce jour, la place pour les engins est faite, la cour est terrassée en attendant l’arrivée de la grue, l’électricité est en passe d’être installée, l’eau est en discussion, le passage des engins à l’arrière du bâtiment, la rampe et la plateforme sont en bonne voie d’achèvement. Le bloc toilettes – douche est implanté et la fosse sceptique l’est depuis hier matin. Pas question bien sûr d’évacuer les eaux sales dans la nature…!

Bref, les changements sont flagrants en si peu de temps, et moi je m’amuse !

Maintenant en images.

Le pot de départ, au café.
Le pot de démarrage, au café ! Les entrepreneurs et les architectes.
Le premier coup de pelle.
Le premier coup de pelle.
Le lendemain, il est évident que le Nouara partant à vaux l'eau ne sera plus.
Le lendemain, il est évident que le Nouara partant à vaux l’eau ne sera plus.
Deuxième jour, la plateforme de devant.
Deuxième jour, la plateforme de devant.

 

Terrassement

Le mur et le cabanon sont tombés.
Le mur et le cabanon sont tombés.
Trois jours plus tard.
Trois jours plus tard.

Terrassements

Dans la cour aussi, le changement est flagrant. Dans l'attente de la grue.
Dans la cour aussi, le changement est flagrant. Dans l’attente de la grue.
Après 7 jours de travail, la plateforme est bien avancée, le sols stabilisé et dorénavant non boueux.
Après 7 jours de travail, la plateforme est bien avancée, le sol stabilisé et dorénavant non boueux.
Une grille est posée pour à l'avenir sécuriser l'accès au chantier.
Une grille est posée pour à l’avenir sécuriser l’accès au chantier.

2 thoughts on “Début des opérations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *