Comme une bouteille à la mer…

Vrille de Vesceron
Vrille de Vesceron

… Comme un espoir de vie s’enroulent les vrilles guillerettes.
Petits et grands s’accrochent partout où ils peuvent pour grimper plus haut, tenir droit.

Vrille de vigne bien agrippée à un sarment.
Pois de senteur sauvage
Pois de senteur sauvage

Plus haut, plus loin, crochent de leurs doigts graciles, ces fils lancés devant au hasard.
Dès qu’ils vous tiennent ne vous lâchent plus.

Sous les pois sauvages
Sous les pois sauvages

Volutes, « Zébulons » aériens, les vrilles font et défont leurs nœuds au fil des rencontres.
Elles tordent, contraignent, contorsionnent leurs supports.

Cherchez l’intrus…
Orpin blanc crocheté par une vrille de vesceron
Orpin blanc crocheté par une vrille de vesceron

Pour mieux voir Nouara ? Même pas, c’est pour mieux voir la lumière, être à l’air libre,
sentir le soleil les caresser.
Le temps presse, une saison et tout sera terminé, ou au mieux à recommencer.

(…) Au chant des oiseaux –
S’entraîner au paradis
À contempler des fleurs. (…)

(Stephen Moysan, Extrait de XI, Vers Libres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *